Amazonie : Paul & Manue vs wild

Imaginez-vous, regarder par le hublot et voir ça :

Le ton est donné. Bienvenue en Amazonie.

Nous atterrissons à Iquitos au Pérou, ville au milieu de l’Amazonie, isolée du reste du monde  accessible uniquement en avion ou bateau (3 jours de bateau depuis Leticia, pointe sud de la Colombie).
Iquitos est bruyante et grouille de partout. Cela est principalement dû aux 50 000 motos taxis de la ville (contre 1000 voitures) qui s’agitent dans tous les sens !


Après avoir déposé nos bagages à l’auberge, notre première mission est de se rendre à « l’agence de voyage », Tuqui Tuqui Amazon Tour. On saute donc dans une moto taxi qui nous dépose devant un… garage. Nous sommes un peu sceptiques mais Ricardo nous accueille et nous installe dans son « bureau » :

Tuqui Tuqui est une toute toute petite agence, très loin du concept des tours organisés. Personne à Iquitos ne connaît Tuqui Tuqui.

Tuqui Tuqui c’est UN guide, Raul, né dans la Selva (= Amazonie), qui vous accueille dans son lodge et vous emmène visiter la Selva de la manière la plus authentique.

Il n’y a que Manue pour réussir à nous dégoter un plan pareil !
On est quand même un peu sur nos gardes car nous n’avons que très peu de retours sur cette agence planquée au fond d’un garage et qui nous propose des choses merveilleuses pour deux fois moins chers que les grosses agences.
Rassurés tout de même par le discours du bon Ricardo, nous signons pour 4 jours dans la Selva avec eux.

N’ayant pas suffisamment de cash (on vient d’arriver au Pérou), nous faisons 20 min de moto taxi pour aller retirer 1360 soles dans un distributeur situé par chance près de notre hôtel. Je donne l’argent à Ricardo et nous commençons à lui dire au revoir. Il nous rattrape pour nous dire qu’on peut retourner a l’agence pour voir Raul, notre futur guide. Impatients de faire sa connaissance nous refaisons 20min de moto taxi, nous rentrons dans l’agence et Ricardo nous invite à venir voir le guide Raul…. en photo sur son écran d’ordinateur.

Gros fou rire avec Manue. On a « vu » Raul !

La Selva

Lendemain matin, 7h, Anthony l’assistant guide vient nous chercher à l’hôtel pour nous emmener au lodge de Raul.

Le périple vaut la peine d’être détaillé : 20min de moto taxi, 1h30 de voiture pour rejoindre la ville de Nauta puis 2h de bateau sur le fleuve Amazone. Nous arrivons au lodge de Raul, construit sur pilotis comme toutes les habitations de la région (car le niveau de l’eau monte franchement pendant la saison des pluies). L’aventure peut commencer.

Les oiseaux

Pendant 4 jours, Raul va nous promener des heures et des heures dans sa petite barque pour essayer de nous montrer un maximum de la Selva.

Les oiseaux, vivant le long du fleuve, accompagneront toutes nos sorties. Très difficiles à prendre en photo, ils sont pourtant très nombreux (1800 espèces en Amazonie). Nous ne nous souvenons pas de tous les noms mais nous aurons vu beaucoup d’aigles, de Martin-pêcheurs, papillons géants, des hérons (Gégé la garza), un genre de poules d’eau, des chauves souris, …

Plantes médicinales

Raul nous a emmené le deuxième jour marcher dans la Selva afin de nous montrer la diversité de la flore et l’utilisation qui peut en être faite. C’est parti pour 4h de marche, équipé de bottes en plastique et surtout de la fameuse machette.

Parmi ce que nous avons vu, nous avons retenu :


L’arbre de caoutchouc, très largement exploité durant de nombreuses années


L’arbre qui produit une résine permettant de faire des plâtres


L’arbre qui résonne (et permet de communiquer en tapant dessus, surtout quand on est perdu dans la selva)

Et pour finir le Palmier : avec l’aide de Raul et de sa machette, nous abattons un palmier afin d’en extraire le cœur et le manger à midi. C’est le fameux Coeur de Palmier.

Raul nous explique qu’il a également appris à écrire sur l’écorce de palmier, l’écorce changeant de couleur lorsqu’on appuie dessus, comme si on y déposait de l’encre :

Les singes

Pas facile à observer : les singes. Mais Raul a l’œil et sait reconnaître leur bruit parmi ceux des oiseaux. Ainsi il nous aura surpris plus d’une fois en arrêtant soudainement le bateau et en pointant du doigt un arbre : « Monos, monos » (=singes)
Tellement génial de les voir évoluer si aisément de branches en branches.


Nous passerons également chez un neveu de Raul qui possède un Paresseux domestiqué (son petit nom est Pablito :) ) :

Dauphins roses

Voilà un coucher de soleil que nous n’oublierons jamais !

Seuls sur notre bateau au milieu du fleuve, nous observons un magnifique coucher de soleil, avec des dauphins roses et gris nageant tout autour de nous. Magique !

Sortie nocturne

A la nuit tombée, Raul nous emmène dans la Selva afin de nous montrer des animaux que nous ne pouvons observer que de nuit. Nous en verrons 3 races : des grenouilles, des araignées tarentules, et un petit caïman attrapé à la main par Raul :

On se rendra même vite compte, dès le premier soir, qu’il ne faut pas trop regarder ce qu’il y a autour de notre lit. Outre cette petite grenouille rigolote, on est surtout entouré d’araignées !

Pêche au piranhas

Autre moment génial lors de notre séjour : la pêche aux piranhas ! Et pourtant vous connaissez ma patience légendaire et mon amour pour la pêche…

Bon, on oublie les cannes à pêche sophistiquées, ici c’est un bâton, un fil et un hameçon.

Pour pêcher le piranha, le plus dur c’est d’attraper le premier poisson qui servira ensuite d’appât au bout de l’hameçon. Sans Raul, notre expérience de la pêche aux piranhas se serait arrêtée la, car le premier poisson se pêche avec un genre de lance-harpon. Autant dire qu’il était impossible pour nous d’attraper quoique ce soit. Pas pour Raul :

La pêche au Piranha peut ensuite commencer. Manue aura attrapé le plus gros piranha. Attention ça mord !

La Quinceniera

Samedi soir c’était l’anniversaire de notre cher ami Charles en France. Raul a du sentir notre envie de faire la fête car il nous a convié aux 15 ans de sa nièce. Même si nous étions un peu gênés, la curiosité l’emporte, nous avons accepté l’invitation afin de voir comment on fait la fête dans la Selva.
Nous partons donc, en bateau toujours, avec toute la famille de Raul pour rejoindre le lieu des festivités.
Nous apprenons que les 15 ans marquent, pour les filles, l’entrée dans l’âge adulte. C’est donc toute une cérémonie digne d’un mariage qui est organisée : présentation de la jeune fille, discours des parents et parrains, enfants d’honneur, robe de mariée, valse d’ouverture avec l’ensemble des cavaliers, …

Pour le reste de la soirée, c’était Cumbia, Cumbia et Cumbia. Rien d’autre ! Autant dire que c’est un peu long car c’est quand même pas la danse la plus dynamique du monde !
Raul nous sert durant toute la soirée un multitude de bières, avec des traditions locales que je n’ai toujours pas bien compris. Mais j’ai compris qu’il fallait boire à chaque fois qu’on te tendait la bouteille. Et au bout d’un moment, il devient difficile de suivre l’homme de la Selva !

Anaconda

Juste avant de partir, et pour finir avec des sensations fortes, Raul nous ramène au lodge un anaconda. Grand moment pour Manue qui adore les serpents. Surtout quand il s’est mis à faire ses besoins …

Voilà un bon résumé je pense de notre petite aventure dans la Selva ! Nous ne l’oublierons pas.

19 reflexions sur “Amazonie : Paul & Manue vs wild

  1. annepom

    Superbe article, cest genial, on s`y croirait vraiment!!`Ca me donne vraiment envie d`y aller. Et bravo pour avoir degote une petite agence locale, y a que ca de vrai. A bientot au Perou, jèspere quòn arrivera a s`y croiser!

  2. Bruno

    C’est la partie du Pérou que nous n’avions pas visité et ça m’a l’air grandiose!! C’est fous tout ce que regorge l’Amazonie.
    Une bonne occasion d’y retourner 😉

  3. Vincent MA

    Et vous allez en Amazonie pour manger du coeur de Palmier ? 250 m de marche, un badge du vélum, et la CCAS nous propose autant d’exotisme… à moindre frais :oD

    Sinon vous avez vu des fourmis géantes « tueuses de bébés » et des grenouilles vénéneuses ?

  4. Tatid

    Trop bon l’article ! Riche en faune, c’est cool tout ça ! So cute le paresseux, on dirait un enfant vu comment il se tient 😀 ! Énorme les autres bestioles aussi entre grenouille obèse, caïman, tarentule, anaconda, piranha, singe… !

  5. ChaChou

    Héhé…Je reconnais bien Manue dans le genre de plan improbable! Yeah copine trop cool ton plan avec Raul !!! Et bravo pour la pêche !!!! On voit bien sur les photos que tu es plus attentive que Paul dans cette activité…parfois ennuyeuse mdr !!! 😉 Et alors le coeur de palmier frais, ca a le même gout que celui qu’on achète en boite ou pas?? 😉 Bisous et bonne suite !

  6. André,Elisabeth

    PPMM.
    Génial votre excursion amazonienne !, l’exotisme le plus absolu, ça fait rêver, le plus dur sera de prendre les même poissons(enfin aussi gros, a votre retour en France!!)
    bisous et bonne continuation.

  7. Tutu

    Franchement, vous êtes bien courageux! Ça a l’air génial ce petit trip dans la selva mais je n’aurais jamais pu dormir entourée d’araignées…baahhhhh!Et Paul la pêche te sied à ravir! Bises

  8. EmoR

    Belle expérience! Je suis content que tu ais passé mon anni sur de la Cumbia, je vous avais prévenu et vous en avez encore pour 5 mois!! :p

  9. Marina

    Extra, c’est génial ! Grand bol d’exotisme !! Bon, moi, je pense que j’aurais zappé la sortie nocturne…. Ou alors, il aurait fallu me prévoir 2 ou 3 Valium… ^^ Bisous les copains !

    1. Manue

      Moi j’ai collé le guide, limite je lui marchais dessus pour pas le perdre :) mais c’était tellement fou de voir les yeux des caimans briller sous la lumiere de nos frontales… C’était comme dans les dessins animés quand les animaux sont cachés dans un bosquet et qu’on ne voit que leurs yeux. Tout pareil, mais en plus flippant que devant le tv lol

  10. coco

    topissime!! et superbe trophée Manue!! c’est bon le piranhas?! en tout cas je vois que vous profitez à fond et ça fait plaisir à voir! bisous !

    1. Manue

      C’est pas mauvais mais c’est un peu sec comme poisson :) j’étais assez fière de ma prise mais ravie de ne pas avoir eu a lui décrocher son hameçon entre les dents :)

Si tu veux écrire un petit mot....