Isla Chiloé

Nous retrouvons, pour aller visiter l’Isla Chiloe, Emeline et Vincent, nos instits expatriés au Chili rencontrés quelques semaines auparavant à San pedro de Atacama.

Nous sommes bien accueillis chez eux à Osorno, ville décrite par le guide Gallimard comme une ville où règne une ambiance de deuil national. Sympa !

Et en route pour une semaine pour l’Isla Chiloé, île située au sud du chili.

Nous avons une chance inouïe : 5 jours de beau temps d’affilée, on leur a grillé toutes leurs cartes de l’année :) (parce qu’il faut savoir qu’il pleut 300 jours par an).

Nous divisons le séjour en 2 : 3 premières nuits en cabane à Chonchi et 2 autres dans le nord ouest de l’île près d’une colonie de pingouins.

L’île possède un grand nombre d’églises en bois, inscrites au patrimoine de l’UNESCO. Même dans le plus petit village de l’île, on en trouve une et c’est vrai qu’elles sont très jolies.

On profite des paysages sauvages, très verts (tu m’étonnes…), bordés par la mer, tantôt a marée haute, tantôt à marée basse, laissant a découvert des milliers de coquillages…

On s’ébahit également devant les maisons construites sur pilotis (appelées ici palafitas?), toutes colorées.

On visite le parc national Chiloé, joli, avec ses belles plages en bord d’océan. Mais pas non plus de quoi fouetter un mammouth…

LE clou de l’île , c’est la colonie de pingouins au nord ouest. On a eu la chance de voir des dizaines d’oiseaux différents, des multiples pingouins avec leur démarche trop marrante et d’assister à un combat loutre contre poulpe, le poulpe a longtemps lutté mais s’est finalement fait dévorer. On se serait cru devant chasse et pêche :)

On a apprécié la ville de Castro, on a aimé traverser les villages perdus avec des vues magnifiques sur l’océan, on a kiffé prendre l’apéro en regardant les bateaux rentrer au port. Les garçons ont profité des ferias d’artisanat chilotes (ils vont bien tes chaussons-moutons Vincent?).

Mais je crois que ce qu’on a préféré par dessus tout, c’était de manger midi et soir des poissons tout frais, des ceviche à n’en plus pouvoir, des coquillages différents des nôtres mais tout aussi goutus, du crabe émietté, des huîtres plates exquises (même ceux qui n’aimaient pas les huîtres en ont mangé autant que moi, c’est pas peu dire !!)

Retour a Osorno après cette semaine sympathique, soirée au bar a cocktails, puis on fait le plein de victuailles au marché et hop, direction Puerto Varas pour récupérer notre van. Et puis a Puerto Varas, parait qu’il y a une super vue sur les volcans mais on a du tomber sur des menteurs :)
(Bon accueil de l’auberge margouya patagonia, le proprio français nous invite même a sa table pour gouter un bon fromage de chèvre ! )

5 reflexions sur “Isla Chiloé

  1. Arsène

    J’en veux !
    La dégustation de ceviche et coquilles Saint Jacques sur la Panaméricaine semblait déjà une tuerie mais là c’en est trop ! Je vais faire censurer votre blog.
    Bon, allez, profitez, c’est là pour être mangé. Bon appétit !

  2. Paule

    Je suis surprise de voir des pingouins dans les rochers et sur l’herbe, je pensais qu’ils vivaient sur la neige et la glace. Du coup je suis déçue, c’est moins magique !!!

Si tu veux écrire un petit mot....