Sud Lipez et Salar d’Uyuni

On l’attendait, nous y voilà!

Nous avons choisi la compagnie Estrella del Sur (de San Pedro de Atacama) pour nous y accompagner. J’aurais aimé le faire à vélo, Paul à moto et Coline à cheval mais vu que c’est formellement interdit, nous irons en Jeep :) une première pour nous 3 !

On traverse la frontière Chili-Bolivie et on prend un petit déjeuner sur le parking, on charge les Jeep, et en route pour l’aventure !!

On est 6 : nous 3 et 3 Brésiliennes (mais pas le genre que vous imaginez :) ), avec notre chauffeur Hermando, 21 ans, 3 ans d’expérience de conduite dans le salar, il fait ça tous les jours de l’année, TOUS les jours… Et ca se voit, il roule super bien, ce qui est loin d’être négligeable sur ces routes empruntées par le Dakar (clin d’œil a nos Papas).

On en prend tellement plein les yeux qu’on ne sait pas comment on va tenir 3 jours :) On va avoir du mal a vous décrire ce qu’on a ressenti : des étendues sauvages, splendides, des lacs perchés a 4000 mètres d’altitude dans lesquels se reflètent les volcans avoisinants, des eaux de couleurs différentes en fonction des sédiments, des algues, de la pierre : tantôt blanche, tantôt verte , tantôt rouge. Et puis c’est difficile de vous décrire car il suffit de s’asseoir 20 minutes et d’observer sans bouger pour que ça me fasse mentir : le blanc devient translucide, le vert devient bleu puis blanc, le rouge devient orange, en fonction du soleil…
Bref, tellement changeant qu’il aurait fallu faire un timelaps pendant 3 jours…

Au programme la premier jour : Laguna verde, Laguna Blanca, Désert de Dali, Aguas termales, Gésier sol de manana

On croise des vigognes, un zorro (renard des sables), des centaines de flamands roses andins,…

On passe la première nuit au bord de la Laguna Colorada (l’eau rouge dont je vous parlais) avec ces colonies de splendides flamants roses très gracieux (enfin sauf quand ils essaient de s’envoler, ils ressemblent alors plutôt à des éléphants avec des chaussures à talons…) .

On est a 4000m d’altitude, la plupart ont le mal de puna (ie mal d’altitude) et sont coincés au lit, nous on a la chance d’être acclimatés et on a la patate !
On a malheureusement omis de vous prendre en photo le « dortoir de la savane  » : 7 lits tous recouverts de la magnifique couverture bolivienne avec un tigre énorme. Et puis c’est quand même genial parce qu’elle est réversible! L’autre cote c’est le zèbre !

On passe la soirée avec 2 chiliens et 3 espagnols à jouer aux cartes. Ils ont été super surpris de voir qu’on avait avec nous un jeu de carte de bajara espanol. En effet, on a cru acheter un jeu de 52 cartes classique et on s’est retrouvé avec un jeu de 40 cartes avec des épées, gourdins, pièces et coupes au lieu de nos habituelles couleurs (coeur, pique, …). Autant vous dire qu’on était bien embêté avec notre jeu de bajara espanol auquel nous ne savions pas joué. On a donc été très heureux d’apprendre les règles durant cette soirée.

Le lendemain, on continue le truc de fou : Désert simili, Arbre de pierre, Lagunas altiplanicas, Lagunas Chiarcota Honda Hedionda Anapa, Volcans Tomasamil et Ollague, Salar de chiguana et San Juan


Encore une belle journée!

On passe la nuit dans un hôtel construit en sel avec une vue splendide. Ca parait un peu kitsch dit comme ça mais en fait là bas, c’est le matériau le plus facile à trouver et qui remplace la pierre…
Le 3ème jour commence a 5h afin de pouvoir voir le lever de soleil sur le salar.

Et ça vaut le coup!

Nos ombres n’ont jamais été si longues et ça nous amuse beaucoup. On foule enfin ce sol craquelé, c’est incroyable de se dire qu’on est dans un désert de sel… Eh oui, la nature est belle !!

On essaie de capturer ce moment magique…
Plusieurs stops sympathiques le long de la route : petit déjeuner sur l ile Inca Huasi : l’île aux cactus. Au sommet on a vraiment l’impression d’être sur une ile entourée d’eau. Mais c’est du sel. Mais ça fait comme de l’eau… Oui mais c’est du sel. Bref.


On passe des heures à se prendre en photo, à jouer avec la perspective… Comme tout le monde. Mais c’est vraiment très divertido comme on dirait en espagnol.

On croise la route du Dakar :


La journée passe super vite, et va de terminer d’une façon un peu bizarre : nous sommes un jour d’élection en Bolivie et en toute logique (?), personne n’a le droit de conduire. Il y a plein de contrôle de police sur la route. Du coup tous les conducteurs de Jeep flippent d’avoir une amende et d’être immobilisé pendant 2 jours et de ne plus pouvoir travailler. On croise un premier flic qui nous indique, moyennant finance, quelle route prendre pour éviter les contrôles par ses collègues (oui on se doutait bien que la police était corrompue mais de là à le voir de nos propres yeux…). Finalement, on loupe quelques stops prévus dans le tour pour prendre des chemins de traverse, les chauffeurs nous arrêtent pour déjeuner au milieu du désert pour attendre que les flics aillent manger à leur tour et lèvent les barrages routiers à cette occasion. C’est réussi, on arrive pendant l’heure de midi, la voie est libre. On nous dépose a l’entrée du village et hop disparition des chauffeurs !!! Comme dirait Paul, ca a fini en queue de boudin, euh… En eau de boudin.

On ne s’attendait pas à ce que ces 3 jours soient si magiques… C’était vraiment un must de notre voyage.

Making off

 

11 reflexions sur “Sud Lipez et Salar d’Uyuni

  1. Arsène

    Vous n’avez pas changé, vous vous amusez comme des gosses !!! ça nous plait bien
    Il sera difficile pour vous de dire ce qui était le plus beau, vous avez vu tellement de belles choses. continuez comme ça, on aime et on vous aime
    Paule

  2. Tamara Benavente

    manue!! Somos Tamara y Felipe (chilenos), nos conocimos en uyuni y fui la persona que me enfermé mucho el primer día jaja. Que gusto encontrar tu blog! está muy bueno aunque debo recurrir a un traductor todo el tiempo.
    Espero tus noticias cuando visiten Viña del Mar… saludos y sigan disfrutando de viajar!

  3. Emeline

    Que liiiiiiiiiindo !!! Encore un lieu à ajouter à la liste de nos prochaines destinations de vacances… Je sais pas si on va avoir assez de 3 ans ici !!!

  4. odile Charoy-Fleury

    Fêter ses 30 ans sur l île de Pâques… y a pire comme endroit… quel beau cadeau pour vous 2! Joyeux anniversaire Paul, on adore votre périple. Continuez à nous faire rêver! Gros gros bisous de Rio…

Si tu veux écrire un petit mot....