Parcs Nationaux de Sajama et de Lauca

A la frontière Bolivie Chili, il y a d’un côté le parc national Sajama et de l’autre le parc national Lauca, tous deux situés dans l’alti plano à plus de 4000 m d’altitude.

Ces endroits sont très peu touristiques donc difficile d’accès.

Nous prenons un bus depuis La Paz qui se dirige vers le Chili et nous lui demandons de nous laisser au bord de la route à 11km du village de Sajama. Le chauffeur est un peu inquiet pour nous et nous explique en aymara (le dialecte local) qu’il faut marcher. Finalement en 5 minutes on trouve une voiture qui nous embarque et nous apprend que ce soir c’est la fête de la nativité au village et qu’on va danser !

Ils sont surpris qu’on n’ait pas réservé d’hôtel, tu m’étonnes, c’est la seule fois de l’année où le village voit ses hôtels pleins… Bon on a bien failli dormir dehors mais on a pu trouver une chambre in extremis. On n’a malheureusement pas pu dormir chez l’habitant car ils accueillaient tous leur famille !

Sajama est un petit village perdu dans l’altiplano, duquel on voit sortir de nulle part le volcan Sajama et les deux volcans Parachaya, tous 3 culminant à plus de 6000m (non non nous n’avons pas eu l’envie d’en faire l’ascension :) ).
C’est vraiment très surprenant de voir ces paysages si désertiques à 4000m d’altitude, des étendues planes et subitement un volcan qui se dessine, tout seul à l’horizon.

Nous pique-niquons sur la place du village, tout le monde est en effervescence et prépare la fête, des groupes en costume traditionnel, des danseurs, des musiciens. C’est incroyable de se retrouver la à ce moment.

Pendant le préparation des festivités, nous partons voir les geysers à 2h de marche du village. Le vent de face, les mini tornades de sable ne nous font pas reculer et nous sommes agréablement surpris de tomber sur ce paysage magnifique. Un champ de trous d’eau bouillonant, des rivières fumantes, le sol blanc, et une discrète odeur de soufre : il se passe bien quelque chose sous nos pieds.

Et puis ça n’a pas de prix de se faire barrer la route par un troupeau de lamas qui traversent le chemin tête haute et l’air gracieux :)
Nous profitons de ce paysage lunaire et repartons plus facilement, le vent dans le dos :)


A notre retour, les gens sont déjà bien bien alcoolisés, il est à peine 19h et la place ressemble à une fin de soirée médecine :)

Bon ben on a loupé la soirée lol
On mange un poulet-riz dans une petite gargotte et au lit avec un arrière fond de cumbia :)

Grace a notre anticipation à toute épreuve, nous avons rendez vous le lendemain à 8h avec un voiture qui nous emmène aux sources d’eau chaude.

Nous sommes seuls au monde, au milieu des lamas et alpagas, barbotant dans l’eau chaude avec vue sur le volcan Sajama. Oui, il y a pire comme situation :)

Nous avions négocié que le taxi nous ramène ensuite à la frontière pour choper un bus pour passer du côté chilien.

Nous pique-niquons au bord de la route, à l’affût d’un véhicule potentiellement d’accord pour nous faire traverser la frontière. Au menu : poulet-riz pour mieux pouvoir les comparer.

Nous trouvons une voiture avec un couple sympa qui nous aide même à passer la frontière (oui parce qu’ils sont pas très commodes les douaniers chiliens) et nous amène à Putre au Chili.

Nous trouvons un petit hôtel basique et c’est le moment difficile : s’apercevoir que pour le même confort que la nuit précédente, nous payerons 10 fois plus cher… Eh oui, on est au Chili !

Avec cette même rapidité nous nous réjouissons de voir que les Chiliens sont plus sympas que les Boliviens (bon ok on fait peut être des généralisations hâtives mais quand même on en est persuadés ).

Et wahoooouuu qu’est ce qu’on mange bien au Chili !!!!!

Le lendemain, nous chopons un bus venant d’Arica pour faire un tour guidé dans le parc Lauca parce qu’on ne se lasse pas de voir ces lamas, alpagas et vigognes, ces lacs splendides surplombés de volcan grandiose !

Encore une belle journée !

Et par chance, nous parvenons à nous faire ramener à Arica avec ce même bus !

Alors certes on risque de manger des noodles plus souvent mais on est ravis de retrouver des gens contents de nous parler et de nous transmettre leur savoir sur leur pays !!!

6 reflexions sur “ Parcs Nationaux de Sajama et de Lauca

Si tu veux écrire un petit mot....