Salta et le nord argentin

Après être retournés en Bolivie pour admirer le formidable Salar d’Uyuni, après un passage de 2 jours dans la capitale de Bolivie, Sucre, nous quittons le pays d’Evo Morales pour rejoindre l’Argentine.

Je ne sais pas pourquoi mais je suis complètement impatient de découvrir l’Argentine. Enfin si je sais pourquoi : j’ai envie de manger de la bonne viande rouge (pour changer des steaks trop cuits ou du poulet riz qu’on mange depuis 3 mois), j’ai envie d’être dans un pays où on ne voit pas à 200m que j’ai une tête de touriste, j’ai envie de m’acheter un maillot de l’Argentine, j’ai envie de boire du bon vin, j’ai envie de goûter de « vrais » empanadas, …. Bref, Argentine nous voilà !!!

Nous passons la frontière à 6h du matin, après avoir pris un bus de nuit depuis Sucre.

Nous nous rendons ensuite au terminal de bus côté argentin, où nous arrivons en moins de 5min à échanger une partie de nos dollars au Blue Mercado. Le Blue Mercado c’est quoi ? Je ne sais pas trop car malgré ma bonne volonté je n’ai pas compris comment ça fonctionnait, mais le fait est que via ce marché non officiel, on peut échanger des dollars ou euros à pratiquement 2 fois le taux officiel. C’est carrément intéressant !

On s’était fait tout un film, s’imaginant descendre dans une cave obscure avec des mafieux… Mais non, le change se fait dans la rue, sous les yeux d’officiers de police. Incroyable !
Une fois notre petit trafic réalisé, nous prenons le bus pour Tilcara. Ce petit village est situé dans la Quebrada (=canyon) de Humahuaca.

L’adresse qu’on nous avait conseillée, l’auberge Los Molles est simplement géniale. Un petit coin de paradis…


Nous avons fait le choix de louer des vélos pour visiter les environs : Garganta del diablo, Pucara de Tilcara, ou encore El Cerro Siete Colores. C’est assez impressionnant de voir la diversité dans la couleur des roches.

Nous rejoignions ensuite la ville de Salta. On ne tarde pas pour manger notre première parillada. Ça y est, j’adore l’Argentine !!!

J’en profite pour vous montrer deux photos qui me semblent bien caractériser l’argentine : à gauche le rayon légume, à droite le rayon viande…

Le hasard fait que nous retrouvons à Salta un grand voyageur, Simon (Envie d’ailleurs), en plein tour du monde, avec qui j’avais parcouru l’Australie il y a maintenant 10 ans ! C’est marrant de se retrouver tant d’années plus tard, mais toujours dans l’hémisphère sud.

Le lendemain nous partons visiter la région en voiture. Nous n’avons trouvé personne avec qui partager les frais, nous serons donc tout seul (les 2 :) ) dans notre grande voiture. Voici la petite boucle que nous allons faire :

Vallés-Calchaquíes1

Nous visitons tout d’abord la Quebrada Calchaquies, une vallée tout aussi magnifique que celle de Humahuaca. On n’est pas embêté par les touristes, il n’y a personne. Il est même difficile de trouver un hôtel…

Le deuxième jour nous arrivons à Cafayate. Le programme est tout vu, nos amis Françoise et Gérard du ski de rando étant venus quelques mois auparavant et nous ayant donné toutes les bonnes adresses. On n’a pas été déçu : visite d’un vignoble bio, visite d’une fabrique de fromage de chèvre, dégustation d’empanadas à la Casa de las empanadas (les meilleurs mangés à ce jour) et séjour dans une auberge des plus agréables. C’est dangereux tout ça, à force de découvrir ce type d’auberge on va finir par vouloir en ouvrir une…


Au passage, Manue a de nouveau eu un crise d’achat d’artisanat, moi qui la pensais guérie depuis une semaine… 😉
Le retour à Salta se fait par la Quebrada de Las Conchas. Sans doute la plus belle des trois, mais également la plus touristique. La route est superbe. On fait quelques arrêts aux points clés, ce qui me permet de réussir (enfin) un selfie lama. Mais également de me faire cracher dessus par un lama….

Nous prenons 2 argentins en stop à la sortie de Salta et faisons donc toute la route avec eux. Très sympa et cela nous permet de découvrir leur accent si rigolo ! En tout cas on préfère définitivement cet accent à celui incompréhensible des chiliens qui mangent la moitié des mots ! Et puis ça incrémente notre compte de « stop » parce que c’est pas le tout d’en faire, il faut aussi prendre des gens !

El Anfiteatro, avec nos 2 autostoppeurs argentin :

Nous rendons la voiture sans encombre. Cette découverte de la région de Salta au nord de l’Argentine était vraiment super à tout point de vue. Pourvu que ça continue !

9 reflexions sur “Salta et le nord argentin

  1. chachou

    Manue, je sais pas pourquoi mais je parierais bien que tu as craqué pour le joli débardeur coloré que tu portes sur les photos !! 😉
    Sinon génial la musique en nature comme ça! J’aime beaucoup !
    Bientôt sur l’île de Paques, si vous n’y êtes pas déjà?!! Un de mes rêves, j’ai jamais su pourquoi mais un jour j’irai…

    Bisous ! Cha

  2. GEFFRAYE

    On ne donne pas souvent…ou plus exactement jamais de nos nouvelles et pourtant dès que l’on peut, on se connecte sur vos traces et on a l’impression d’être avec vous. Vous nous faites beaucoup rêver… De notre côté, on est a donf en faisant du sur place. On pense fort à vous.
    Bisous
    FanGé

  3. Annepom

    En direct de San Pedro de Atacama ou je prends mon petit dej seule apres 10 jours dans ce coin avec les parents qui viennentde repartir, je lis mon journal du matin, votre blog. Et je me marre toute seule dans ce resto tout vide!! :) Entre le blue mercado mafia, Manue qui a une folied’achat, le selfie lama, le llama qui se permets de te cracher dessus, rire apres rire. Vos articles sont toujours aussi detailles, instructifs et bourres de touches d’humour, un regal!!!

  4. Tatid

    Trop fort que vous ayez revu Joueur à l’autre bout du monde ! La meilleure photo du monde est définitivement le selfie lama, je suis fan ! D’ailleurs vous portez la même barbe tous les 2 : pas beaucoup sur les joues, plutôt sur le haut du cou, regardez, c’est génial 😀 !

Si tu veux écrire un petit mot....