Direction « Fin Del Mundo »

On a les jambes qui nous permettent de grimper des sommets, on a le coeur bien accroché quand on vole en parapente, on a le souffle pour s’immerger dans la vie aquatique mais si il y a un truc qu’on n’a pas c’est bien le pied marin !

Alors quand on se décide à prendre un ferry qui dure 36h pour parcourir le sud du pacifique et les fjords les plus extrêmes du globe, c’est qu’on s’attend à quelque chose de vraiment exceptionnel !

Le ferry en question part de Punta Arenas (Chili) pour rejoindre la ville la plus australe du monde : Puerto Williams (toujours au Chili). Tout au long du parcours des îles inhabitées formant des fjords et de célèbres passages : Canal de Beagle, Détroit de Magellan,…
A quelques miles le Cap Horn. Un peu plus loin l’Antarctique. Bienvenue en Terre de Feu !

Point culture : la Terre de Feu était habitée par différents peuples dont les Yaghans, peuple de pêcheurs vivant de poissons, crustacés et mammifères marins. Malgré le climat très rude de la région, ce peuple était très peu vêtu mais des feux constamment entretenus les réchauffaient. Les explorateurs européens surnommèrent la région Terre de feu à cause des nombreux feux de camps des Yaghans qu’ils apercevaient sur les rivages.
Voilà ça c’est fait, vous pourrez toujours essayer de le ressortir lors d’un prochain repas de famille !

On embarque donc à 18h sur le Yaghan (pour ceux qui suivent c’est le nom du peuple !). Installation en classe semi-cama plutôt confortable pour dire qu’on est sur un ferry. C’est parti pour 2 nuits et 1 jour de traversée.

Première soirée très agréable avec un coucher de soleil sur le détroit de Magellan.

La nuit se passe plutôt bien. On commence à s’habituer aux chiliens qui laissent leur sonnerie de téléphone, qui regardent un film sans écouteurs, qui parlent fort, … et qui ronflent ! Merci les boules Quies.

On se réveille tout juste pour le lever de soleil enflammant le Canal Brecknock

La « croisière » se poursuit dans le Canal de Beagle et ses nombreux glaciers.

Nous avons même la chance de voir des dauphins nageant le long du bateau, au pied d’un glacier.

Le temps est incroyablement clément, nous nous installons sur le pont avec un livre et profitons de ce moment.

Le ferry arrive à 23h à Puerto Williams. On nous propose de rester dans le bateau pour y passer la nuit. L’occasion parfaite pour profiter d’un nouveau lever de soleil sur l’eau.

Plus qu’un symbole, cette traversée marque la fin de notre périple et l’accomplissement de notre objectif : parcourir l’Amérique du Sud du nord au sud, de la Colombie à la Terre de Feu, des Kogis aux Yaghans, de la mer des Caraïbes au Cap Horn. De Cartagena à Puerto Williams.

Il nous reste tout de même quelques étapes importantes avant de rentrer : randonner à Ushuaia, danser à Buenos Aires, découvrir rapidement l’Uruguay, admirer les chutes d’Iguazu et finalement profiter des plages de Rio de Janeiro.

10 reflexions sur “Direction « Fin Del Mundo »

  1. BbR

    En voyant le plateau repas je me suis dit « on dirait un plateau comme dans les prisons » et là dans ma tête j’entends Manue me dire toute contente d’elle « t’es déjà allé en prison? Alors ta gueule » lol
    Vous me manquez les amis!
    Bisous Bisous

Si tu veux écrire un petit mot....