Tout a une fin, mais celle-là est bien !

Fin de l’aventure ou retour à la fausse-vie (oui, parce que la vraie, c’est celle-là)

Chers amis, famille, lecteurs fidèles, connus ou non, commentateurs ou discrets,
Chères amies en congé mat´, en allaitement actif, en prépa mariage, ou juste celles qui nous lisent en buvant un café avant de bosser,
Chers co-voyageurs, aventuriers, adeptes du canapé, sourieurs à la vie, ou en quête vous aussi de nouvelles expériences.

C’est le moment de se dire au revoir virtuellement pour mieux se dire bonjour physiquement !

Notre parenthèse de vie touche à sa fin, nous allons reposer la plume (enfin le clavier…) pour retourner à nos occupations plus « classiques », et moins exotiques, mais surtout à vos côtés.

Et ça c’est le versant positif de la chose. De vous retrouver.
Il y a aussi le fait de retrouver notre appart’ qu’on adore, de redire bonjour à nos voisins et ne plus être de passage en inconnu dans des auberges, de chercher un vêtement dans une armoire plutôt que dans un sac, …
Et puis de remanger du fromage non pasteurisé qui ferait peur à toutes les frontières d’Amérique du sud, de la vraie charcuterie, et de recuisiner des petites tartes dans mon four.

On n’a pas foncièrement envie de rentrer, comme vous pouvez l’imaginer, parce qu’elle était quand même chouette cette parenthèse de vraie-vie. Mais on est content. Parce que si cette aventure n’avait pas de fin, on en aurait sûrement pas profité autant.
On a pu profité de tout, au max, tout le temps, parce qu’on savait que c’était temporaire.

Et puis c’est fatiguant de s’extasier en permanence :)

On a créé ce blog pour donner des nouvelles facilement à nos proches, sans certitude de parvenir à le tenir à jour 6 mois. Et aussi pour nous, pour se souvenir, un peu comme un carnet de voyage.
Et puis on s’est pris au jeu. Et on a vachement aimé. Et on a été encouragés par vos commentaires enjoués, publics ou privés. On a adoré lire « ça fait longtemps que vous n’avez pas posté! »
Merci à vous de nous avoir lus, soutenus et supportés nos moments de bonheur :)

On a choisi de tenir un blog pour que celui qui le souhaitait puisse avoir de nos nouvelles, quand il le souhaitait, nous lire au rythme qu’il avait choisi, et avoir la liberté de voir ou non nos photos.

On espère, au fond de nous-mêmes, que personne ne s’est senti triste en nous lisant, que personne n’ait été véritablement jaloux.
Par contre, si vous avez été un tout petit peu envieux, et que vous vous êtes dis « pourquoi pas moi? », alors on est heureux.

Si vous nous posez la question « comment c’était », on va juste avoir envie de vous répondre « vas y, toi aussi, tu dois savoir ». On peut pas réellement expliquer comment ça s’est passé en 2 mots, sur un coin de table.
On aura envie de vous dire comme cette expérience est unique et hyper riche. Mais vous ne comprendrez sans doute pas vraiment. Comme beaucoup de choses, il faut le vivre pour le croire…

Tous nos lecteurs, oui, toi, et toi, et toi aussi là bas, vous avez le droit et les moyens de saisir cette chance. Il suffit d’en avoir envie.

Avant ce voyage, on se disait qu’on avait de la chance de pouvoir faire ça (ce qui est toujours vrai), parce qu’on était jeunes, parce qu’on avait les moyens, parce qu’on n’avait pas d’enfant, parce qu’on a pu louer notre appartement, etc…
Après ce voyage, et avec tous les voyageurs qu’on a rencontré, du voyageur carrément fauché qui arrive à travailler partout et à ne pas dépenser un centime, à la famille qui prend un break et sillonne l’Amérique du sud à vélo avec 2 enfants, mais aussi celui qui a quitté ce job si ennuyeux, ou encore à ce couple qui profite de la retraite pour être vraiment libre, on est convaincu que tout est possible.

Ce voyage nous a permis de comprendre que quand on a envie, on peut le faire. A bon entendeur :)

On n’a pas enrubanné notre aventure pour notre blog, on a vraiment kiffé !
On pourrait même rajouter la note « ce blog ne rapporte que la stricte réalité, et aucun animal n’a été maltraité dans la réalisation de ce projet » (quoique…)

D’abord, notre bonheur n’a pas été d’être loin de vous.
Et comme dirait quelqu’un qu’on aime bien, l’important n’est pas où on est, mais avec qui on est.

Notre bonheur a été de sortir de notre « zone de confort » ( ça vient pas de moi ça lol), d’aller à la rencontre d’un ailleurs, de l’autre, d’une autre langue et se mettre un peu en « difficulté » pour grandir davantage.

Vidéo avec sous titres en français possibles en bas à droite


Et on pense que notre projet a abouti, plus encore que nos espérances.
On vous entend déjà : non, vous ne verrez pas qu’on a grandi :)

Quand on va rentrer, le monde aura tourné normalement, inévitablement, mais une chose aura sans doute changé : nous nous sentirons moins en sécurité. Mais sinon rien n’aura changé. Mais on espère que nous, on aura évolué. Un peu, pas beaucoup, en mieux.
Et puis qu’on aura été sensibilisés à de nouvelles choses.

Ca fait réfléchir de se dire qu’on a vécu 6 mois avec un sac à dos, et que rien ne nous a manqué matériellement…

On espère garder des bouts de tout ça dans notre vie d’après : être conscients de la chance qu’on a de pouvoir boire de l’eau au robinet directement dans notre cuisine, se rappeler qu’on peut se laver les dents sans consommer 2 litres d’eau, prendre une douche de moins de 5 minutes sans être frustré, qu’on peut patienter une heure dans un bus/train sans crier au scandale, qu’on peut mettre un pull si on a froid et qu’on n’est pas obligé de remonter le chauffage pour avoir le confort de marcher pieds nus, qu’on peut essayer de réparer les choses plutôt que de les jeter puis de les racheter.

Se rappeler qu’on a la chance d’avoir un salaire qui nous permette de manger et de se loger, ou des aides de l’état quand on n’a pas de travail, et même une couverture sociale qui nous permette de nous soigner, un service de secours hyper efficace qui ne teste pas notre carte bancaire avant de nous embarquer.

Se rappeler qu’on a une police non corrompue, des gens qui nous défendent sans dessous-de-table, des élections qui reflètent le souhait de la majorité de la population.

Oui, on vit dans le luxe en France.
Pare que le luxe c’est de pouvoir dire NON et donc de pouvoir choisir. On peut refuser de prendre un travail inintéressant, on a le droit de se réorienter si on a fait les mauvais choix, on peut refuser de travailler à l’âge de 10 ans, on peut refuser qu’un parti d’extrême droite passe en tête, on a le droit de refuser les violences conjugales. Bref, on a des droits qui nous permettent de vivre et en sécurité. Ce n’est pas donné à tout le monde.

Finalement, voyager, c’est s’apercevoir que les dés sont tombés du bon côté pour nous et qu’on a une tendance non justifiée à râler et se rebeller, non conscients de la chance qu’on a. Parfois, au cours de ce voyage, on a même été gênés d’être français parce que oh mon Dieu quelle image on renvoie !
Alors oui, on a un beau pays, et notre herbe est verte, bien bien verte. Il faut juste tolérer qu’elle ne soit pas parfaitement tondue, c’est tout.

Tant de petites choses qui nous paraissent gravement normales et évidentes tant qu’on n’a pas traversé les frontières.

On s’aperçoit de ce qu’on a quand on le quitte.

 

Nos points de passage :

image

19 reflexions sur “Tout a une fin, mais celle-là est bien !

  1. Dav'

    T’as quoi sous ton poncho?
    On le savait mais c’est encore plus vrai maintenant: vous avez un coeur gros comme ça.
    Un peu plus haut au dessus du poncho, une belle conscience de l’autre et maintenant avec cette expérience peut-être aussi, encore un peu plus haut, un poing levé. Sans perdre pour autant, juste entre le coeur et ce poing, vos sourires bienveillant.
    J’ai hâte de vous revoir.

    PS : quand j’écris un poing levé, même si il n’est pas si haut que ça m, c’est l’intention qui compte.

  2. Fanny

    Quelle analyse et belle ouverture d’esprit !
    Vous voilà devenus « riches et grandis » de tant de rencontres humaines, d’expériences, de cultures différentes, de paysages inouïs. Tu nous émeus et nous rappelle notre chance mais cela, nos voyages et la sagesse de l’âge nous aident à en prendre conscience tous les jours.
    Bravo encore. On se réjouit de vous revoir et de vous dire « Et, alors, qué tal ? ».
    Biz.
    Fanny

  3. jossnrv

    Après la lecture de cet article, je vais de ce pas acheter un billet d’avion!
    J’espère vraiment qu’on va vous retrouver « grandis », comme ca on pourra enfin faire les attractions du parc astérix pour adulte tous ensemble!
    Hate de vous montrer tout ce qui a changé depuis votre depart, car si là bas la vie est belle, ici elle l’est bien d’une autre manière 😉 mais toute autant 😉 !
    biz bon retour !

  4. Anto

    « Qui aurait pu s’imaginer que le temps se serait si vite écoulé,
    On fait le Bilan, calmement en s’remémorant chaque instant  » :-)

    Bon retour les amis !

  5. Céline

    J’ai adoré vous suivre au long de ce blog depuis 6 mois, ça m’a paru d’ailleurs beaucoup plus court que ça grâce à tous ces merveilleux articles, que je prendrais le temps de relire tranquillement
    Et Merci pour ce bel article Manue, je n’ai pas (encore) eu la chance de voyager comme vous l’avez fait (et je ne désespère pas de le faire plus ou moins rapidement, à trois !) mais je pense comme vous sur cette chance que nous avons d’être né dans le bon pays, au bon moment. On va essayé après vos témoignages d’être un peu plus humble aussi face à ses privilèges et de ne pas râler pour un oui et pour un non (et pourtant nous sommes « parisiens », même si j’ai toujours du mal à me définir comme tel).

    En tous cas merci pour ce beau blog, ça a du être un sacré boulot de poster tout ça avec une telle rigueur et une telle régularité, j’ai trouvé ça formidable !!
    Et même si la fin doit être un peu dure pour vous, de revenir à cette fausse vie, nous on est contents de se dire qu’on va vous revoir bientôt :)

  6. André, Elisabeth

    Après avoir lu ce récit, c’est vrai qu’il faut aller voir ailleurs ce qui se passe!
    nous sommes contents(égoïstes) de vous savoir rentrés, en étant heureux d’avoir pu réaliser ce projet, et de vous être surpassés à certains moments. FELICITATIONS A VOUS 2.

  7. Odile

    Quelle magnifique conclusion… pour un si beau voyage ! oui oui, par moment on vous a enviés… de ces moments d’échange, ces splendides paysages, ces souvenirs du Machu Picchu, du van pinocchio,… ect, ect, ect. On est très fiers de vous et de votre état d’esprit et on est encore plus contents de vous retrouver le jour de Noël !

  8. chachou

    Très jolie conclusion et très bel état esprit les amis !!
    Bravo pour ce merveilleux périple, et aussi pour votre assiduité dans la tenue de ce blog qui nous a permis de vous suivre et d’avoir de vos nouvelles! J’ai adoré voyager de loin avec vous et voir vos yeux remplis d’étoiles !!!

    J’ai une petite idée à te soumettre quand on se verra ! Je pense que le concept pourrais te plaire ! A songer … :)
    Bon retour en Rhône Alpes, et fais moi signe dès que tu es dans le coin !!
    J’ai hâte de te revoir !

  9. Hélène

    Merci Manue (et Paul) pour ce bel article, cette belle conclusion; je n’en attendais pas moins de vous.
    Bon retour dans votre vie occidentale, même si c’est pas ça la vraie vie !
    On vous souhaite de belles retrouvailles avec vos familles et amis pour les fêtes de fin d’année ! Savourez ces moments et aussi le fromage qui vous a bcp manqués ! Hahahah
    Tellement hâte aussi de vous retrouver les amis !
    MERCI pour ces articles et votre générosité d’avoir partagé ça aussi avec nous ! On a adoré vous lire.
    Très heureux que vous ayez pu réaliser ce projet à deux !
    Hâte de vous présenter aussi nos petits « projets » qui ont grandi et éclos au bout de ces 6 mois !

    Mille bisous

    Hélène, JP, Jules et Antoine.

  10. Caro Rouget-Pernet

    Un immense Merci à vous !

    Merci pour votre générosité, votre joie de vivre,
    merci de nous avoir fait voyager pendant ces 6 mois et merci de nous faire partager vos aventures quelles qu’elle soient …

    De notre coté,
    pas d’ascension à + de 6000 mètres, pas de découverte de terres inconnues… mais la famille s’est agrandit … on découvre de nouvelles émotions et on n’est même presque en train de découvrir un nouveau langage 😉

    La vie est belle … on vous aime.

    Caroline, Nicolas et Capucine

  11. melissandre07

    C’est tout à fait ça !! Je n’en suis qu’au début de mon aventure mais c’est déjà ce que je ressens ! Et c’est si bien décrit ! Merci d’avoir partagé toutes ces belles rencontres, ces lieux magiques avec nous ! !!

  12. Membu

    Salut Manue, salut Popol!

    Voilà maintenant plus d’un mois que vous êtes de retour en France. La lecture de vos articles me manque un peu…
    J’espère que le retour à « votre vie d’avant » n’est pas trop dur!

    Gros gros gros bisous!

    1. Manue Auteur de l'article

      Salut Membu! Merci pour ton message. Figure-toi que ça nous manque d’écrire :) Et puis raconter sur notre vie quotidienne risque de moins vous intéresser lol. Tout va bien de notre côté, notre vie d’avant était chouette aussi, alors on essaye d’y insérer des bouts de voyage , et tout se passe bien pour le moment :) A bientôt, bises

Si tu veux écrire un petit mot....